Historique de la Maison-Fort

700 ans d'histoire depuis le Moyen-Age...

Mf murs 1

 

De retour des Croisades, les Seigneurs de St Vérain s'unirent à la prestigieuse famille d'Amboise. De cette alliance naquit la Maison-Fort, aux confins de la Puisaye nivernaise au milieu du XIVème siècle...

La famille d'Amboise-St Vérain garde la Maison-Fort pendant environ 100 ans (4 générations de Seigneurs de la Maisonfort), avant de l'échanger avec Jean des Ulmes, seigneur de Corvol originaire du sud de la Nièvre près de Decize. Sa descendante Eléonore de Beaujeu épousera ensuite un seigneur du Perche, Gédéon du Bois des Cours, chevalier, dont la famille gardera le château jusqu'à la Révolution Française...

Chassé de la cour du Roi Soleil pour avoir eu le tort de lui déplaire, le pamphlétaire Bussy-Rabutin trouva un moment refuge à la Maison-Fort sur la route de son exil, non loin de son amie la Grande Mademoiselle (cousine de Louis XIV, éxilée elle pour avoir pris part à la Fronde au château de St Fargeau 89 )...

Propriété de divers chevaliers et barons, le roi Louis XV érige plus tard la Maison-Fort en Marquisat par lettres patentes signées du 7 novembre 1743.

Au moment de la Révolution Française, le 3ème Marquis de La Maisonfort choisit de rejoindre l'armée des Princes émigrés, abandonnant l'antique château à son régisseur : ce bon Charerot ne trouve rien de mieux en 1789 (au moment de la Grande Peur) que d'enterrer tous les meubles du Marquis dans les douves argileuses, pour en éviter le pillage : il n'en resta bien évidemment...rien !

Encore intact en 1789, le vieux château a perdu 80% de ses tours et remparts lorsque quelques années plus tard le Marquis de la Maisonfort revient sur ses terres : cédée comme Bien national, le nouveau propriétaire de La Maison-Fort en vend les matériaux aux paysans du cru pour construire leurs fermes...

Mf1 copie copie 2          

 

Le vieux manoir abrita ensuite une poterie au début de 19ème siècle : il en reste aujourd'hui les vestiges d'un four couché à l'entrée de la propriété, rare exemplaire de cette taille dans la région qui n'en manque point pourtant...

 091 copie 3    Nov 2011 225 copie 2

 

Les descendants des Marquis de la Maisonfort (qui avaient racheté le château en 1914) ayant vendu la propriété en 1985, aujourd'hui c'est une Société Civile Immobilière qui se charge de ramener à la vie l'antique maison forte...

 

 

2013-2014 : Changement de propriétaire - Début du sauvetage...

Enfant de la Nièvre où il est né et Poyaudin par son père, Denis ROY se porte acquéreur de parts de la SCI propriétaire de la Maison-Fort en juin 2013. Il en devient l'actionnaire majoritaire et le gérant.

Après avoir patienté pendant près de 20 ans avant de pouvoir s'en rendre co-propriétaire (pendant lesquels il a vu la maison s'abîmer et se détériorer sans pouvoir rien faire pour l'en empêcher), il décide d'initier sans tarder des travaux afin de redonner vie au vieux manoir féodal : pour mieux tenter que de l'extraire de la torpeur qui l'a envahi depuis si longtemps...

 003 copie 1 Janv 2012 068 copie 1  

Il s'attelle à la tâche sans faiblir, défrichant les douves sèches ou des arbres ont poussé au fil des ans, arrachant le lierre qui envahit la muraille nord, nettoyant les abords de la maison,... avant de célébrer enfin la réouverture de celle-ci avec ses amis et voisins le 12 août 2013.

020 2 copie

 

Hélas peu après c'est le mur de soutènement de la toiture de la tour nord qui s'écroule en octobre 2013, là-même ou le chéneau prenait l'eau depuis des années !

S'ensuit un effondrement de la seule salle de bain de la maison... dans le garage en-dessous, arrachant au passage le mur de la chambre de la tour...

     20131031 054129 copie    20140316 094723 copie 1                        20140316 093120 copie 3

 

Toujours envahi de lierre sur la majeure partie de ses courtines, sans eau potable ni électricité, le vieux manoir est dans un bien triste état lorsque David LEBAS, couvreur à Saints-en-Puisaye, attaque la réfection de la toiture début 2014...

L'urgence est flagrante : un trou béant à ciel ouvert au milieu du toit, il est indispensable de mettre la maison hors d'eau au plus vite !

 20140316 093127 copie 2

Parant au plus pressé, et après avoir remonté une poutre de 800kgs au premier étage, David LEBAS et son équipe parvienne à réhausser la toiture de la maison de 23cm par rapport à l'initial. Ils entament ensuite la restauration de la tour nord en tuile, choisie au détriment de l'ardoise originelle pour son esthétisme et son authenticité...

 

Pendant ce temps Denis ROY et son père continuent d'entretenir patiemment le terrain alentour, soit plus de 3000m2 de cour et de douves sèches...

20150806 031033 copie 1

2015 : Poursuite des travaux - Naissance d'un blason...

Une année a passé : la toiture n'est toujours pas terminée, le couvreur ayant du mal à trouver des employés capables de remplir cette mission.

Le chantier dure, ouvert à tous les vents et aux intempéries d'une Puisaye si humide...

20150821 095643 copie 3

 

NAISSANCE D'UN BLASON :

Effectuant des recherches sur internet, Denis ROY réussit à racheter deux parchemins d'époque :

- un avis de pension de 1747 appartenant à François du Bois des Cours, Lieutenant de vaisseau, Croix de Chevalier de St Louis et Marquis de la Maisonfort, deuxième du nom.

- une lettre datant de 1805 d'Antoine-Philippe du Bois des Cours (fils du précédent), Colonel de Dragons et également Chevalier de St Louis, troisième Marquis de la Maisonfort qui nous a laissé un précieux témoignage de son époque au travers de ses mémoires éditées : ".Mémoires d'un agent royaliste - Sous La Révolution, L'empire Et La Restauration 1763-1827" (Edition Mercure de France)

 

Ce dernier document présente l'intérêt d'avoir conservé au verso de la page le cachet de cire original du Marquis de la Maisonfort : "un écu d'argent aux 5 coquilles de gueules posées en orle, surmonté de la couronne marquisale."

Novembre 2012 090

 

C'est la découverte de ce blason qui pousse Denis ROY à choisir le logo de l'association "Les Amis de Maison-Fort" : n'ayant bien sûr pas le droit de porter les armoiries d'une famille existante (même si disparue sans postérité), il décide toutefois de reprendre certains éléments de ce blason en hommage aux occupants prestigieux qui l'ont précédé dans cette demeure.

Le logo de l'association se décline donc ainsi : écu d'argent (à fond blanc), reprise de 2 coquilles de gueules (rouges) posées en chef (en haut) surmontant un chevron de gueules (rouge également), toujours surmonté de la couronne marquisale.

Dont le sens pourrait donc se lire ainsi : reprenant 2 coquilles de la famille de Maison-Fort ainsi que la couronne marquisale en hommage aux Marquis ayant occupé le Manoir, un chevron dressé dessous indique que...

"faute de pouvoir en relever le nom (en l'utilisant inopinément) les successeurs des Marquis de la Maisonfort essaieront pour le moins d'en redresser les murs !"

           Image aspx

        "Maison-Fort semper reditur "

                        (Toujours on y revient !)

2016 : Création de l'association "Les Amis de Maison-Fort"

14 février 2016 : création de l'association "Les Amis de Maison-Fort" !

Profitant d'une tradition française ancienne, les Brandons (en patois poyaudin "Brandlons"), c'est ce jour-là que choisit Denis ROY pour réunir autour de lui famille et amis : afin de leur soumettre la création d'une association Loi 1901 de sauvegarde du patrimoine et des traditions locales : "Les Amis de Maison-Fort"

Les Brandons, qui se déroulent le 1er dimanche de carême (pour les catholiques) mais qui sont issus d'une tradition beaucoup plus ancienne (certains parlent du dieu celte Grannus : le latin "grannum" donna "grain, graine") visant à fêter la fin de l'hiver et l'arrivée du printemps (retour de la chaleur et des jours plus longs);

Les Brandons, qui voyaient à l'origine les jeunes gens des villages courir les vignes ou les vergers armés de torches de paille pour en purifier l'atmosphère et détruire les mauvais germes.

D'où l'habitude qui en découla, en Puisaye comme ailleurs, de célébrer les nouveaux arrivants au village, nouveaux mariés ou nouveaux nés, eux-aussi symboles de renouveau et de régénération de la population.

Cette tradition que l'on nomme "assignation" en Puisaye (on dit alors qu'on a été "assiné"), qui voit les nouveaux arrivants ou nouveaux mariés donc, obligés d'abreuver et nourrir les visiteurs d'un jour à force beignets et bolées de cidre ! Avant que ceux-ci ne s'en aillent fêter un nouveau voisin du village, à son tour...

  20160214 083053 copie2013 beignets papy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Respect de la tradition des "Brandlons"à Maison-Fort (14/02/2016)

 

Pas aussi mémorable que le siège de la Maisonfort par le Duc de Nevers en 1593 (qui investit la place avec 5 canons et 2 couleuvrines), il n'en reste pas moins que le 14 février 2016 restera comme le jour fondateur de l'association "Les Amis de Maison-Fort" :

Sont élus à l'issue de l'assemblée générale constitutive :

- Président : Denis ROY

-Secrétaire-trésorière : Monique GAGNEPAIN

Ajouter un commentaire